3 quartiers de Montréal pour les microbrasseries

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ce mois-ci, on m’a donné le mandat de vous tracer une route des bières. Un chemin gustatif qui saura vous faire sourire et absorber une quantité colossale de calories liquides. Cependant, il y a un petit problème. Au Québec, on compte plus de deux cents microbrasseries. Il y a de quoi être indécis lorsque vient le temps d’en choisir quelques-unes. De plus, l’étendue de notre territoire nous oblige à nous promener en voiture. Je ne suis pas obligé de vous rappeler que l’alcool au volant mène directement à la perte de membres et le décès par explosion.

Pour ces raisons, j’ai décidé de vous proposer des itinéraires dans notre métropole. Le nombre de microbrasseries y est élevé, leurs spécialités sont diversifiées et vous pouvez marcher d’une place à l’autre.

#1 Le Quartier Latin

Sur la rue St-Denis entre les rues Sherbrooke au nord et le boulevard Maisonneuve au sud, il n’y a pas moins de 3 endroits qui devraient vous soutirer un large sourire et quelques dollars. Je vous conseille de commencer par le sud et ensuite de monter. Le premier arrêt : le Saint-Houblon. Un resto-pub qui propose une dizaine de lignes allant de bières américaines aux styles traditionnels européens. Le deuxième arrêt : le Saint-Bock, microbrasserie et importateur privé, le Bock est une institution établie depuis plusieurs années. Il n’est pas rare que l’établissement propose plus d’une quarantaine de lignes et plus d’une centaine de bouteilles, c’est un incontournable. Le troisième arrêt : L’amère à boire, ouvert en 1996, cette microbrasserie est une experte dans les styles traditionnels européens. Lager tchèque, Hefeweizen et Stout au rendez-vous ! Le dernier arrêt : Le Cheval blanc sur la rue Ontario. Première microbrasserie à avoir reçu son permis de producteur de bière artisanale en 1987. Le Cheval blanc se démarque par son décor figé dans le temps et ses bières d’une étonnante qualité. Plus de 30 ans après son ouverture, les gens font encore la queue lorsqu’ils embouteillent leurs dernières créations !

#2 Mile-Ex / Petite-Italie

Ce coin très animé de Montréal ne laisse pas sa place en ce qui concerne les brasseries. Les lieux que je vous suggère sont moins rapprochés que dans le Quartier Latin, mais tout peut se faire à pied sans problème. Le premier arrêt qui s’impose est au Vices et Versa sur la rue St-Laurent. Bien que ça ne soit pas une microbrasserie, l’établissement se fait un devoir de bien représenter l’industrie brassicole québécoise en leur réservant plus de 40 lignes. Le deuxième arrêt : Birra, bar à bières maison. Ce pub de quartier a pour mission de faire rayonner les bières brassées à Rosemont. Ouvert en 2015, le bar a quelque peu dévié de sa mission principale et offre maintenant d’autres produits que ceux du quartier, une décision qu’on ne peut qu’apprécier ! Pour le dernier arrêt, je vous invite à aller faire un tour à la brasserie Harricana. Ils servent essentiellement des bières en barrique et acidulé. Ils sont moins grands publics, mais on y mange bien et ils ferment tard.

#3 Le Sud-Ouest

Cet ancien quartier pauvre de Montréal subit une véritable transformation depuis quelques années. Il y a 2 ans, on ne comptait que la brasserie McAuslan sur son territoire et voilà que 3 nouvelles microbrasseries viennent tout juste d’ouvrir. Avec son canal et ses origines anglaises, françaises, écossaises et irlandaises, le Sud-Ouest est un lieu riche en histoire. Je vous recommande pour votre premier arrêt : la brasserie les 4 Origines. Située sur St-Patrick les 4 Origines fête au mois d’avril leur premier anniversaire. Leur spécialité ? Les bières qui intègrent des ingrédients comme le thé. Pour votre deuxième arrêt, il y a tout près la coopérative Les Sans-Tavernes, une brasserie humaine qui explore les styles traditionnels et les nouvelles tendances. Le dernier arrêt n’existe pas encore. Messorem Bracitorium devrait ouvrir vers le mois de juin. La microbrasserie située au sud du canal Lachine en face de la brasserie McAuslan offrira des IPA et des bières vieillies en barriques !

Bon printemps !

Articles qui pourraient vous intéresser

Maxime Hébert-Lévesque

Maxime Hébert-Lévesque

Passionné par l’industrie brassicole et brasseur amateur depuis plusieurs années, Maxime détient un baccalauréat en communication de l’UQAM et complète présentement un certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Outre la bière, il s’intéresse à l’informatique, l’actualité, les sciences et le sport. Entre une Berliner Weisse et une IPA, il adore lire et apprendre sur tout!