Allez, on se remet au vélo !

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ça sent le printemps non ? Mais si, les journées rallongent, le soleil est plus souvent là, on entend les oiseaux chanter toute la journée… Alors je ne sais pas pour vous, mais mes jambes me démangent, et j’attends avec impatience de sortir mon vélo d’été ! Alors c’est sûr, pour ceux qui ne font pas de vélo d’hiver, la reprise n’est pas toujours évidente. Alors on va vous accompagner tout au long des beaux jours pour vous aider dans ce défi. Ce mois-ci on va parler de la reprise du vélo. Mais cette routine peut aussi s’appliquer à d’autres sports d’endurance.

#1 Trouver un objectif

Avant même de monter sur son vélo, il faut trouver sa motivation. Alors pourquoi pas se fixer des objectifs dès maintenant ? Peut-être même s’inscrire à un évènement cycliste pour se mettre en ultimatum ?

  • Gagner en endurance
  • Parcourir mon premier 100 km
  • Parcourir mon premier 200 km
  • Parcourir un Montréal Québec
  • Préparer un voyage vélo
  • Ou peut être même réaliser un triathlon ?

To do : Pas de barrière. Pour mieux rêver et se surpasser, il faut viser haut !

#2 Mars : On se dérouille

Pour y aller de façon sécuritaire il faut se dérouiller tranquillement et écouter son corps.

Alors on commence par une sortie test pour jauger son corps et son endurance. Et si le bitume n’est pas encore sec, pourquoi pas aller au gym ou se trouver une plateforme d’entrainement ?

Ensuite on fait une sortie où on tente de se surpasser un peu et tester ses limites, voire les dépasser.

Enfin, concoctez-vous un programme progressif en y incluant une routine d’étirement de 10 minutes minimum pour terminer.

To do :

  • 1 à 2h d’entraînement 1 fois par semaine
  • Inclure une routine d’étirement

#3 Avril : On progresse et on s’étire

Il est temps d’augmenter la cadence. Challengez votre cardio et votre masse musculaire. Maintenant il faut commencer à repousser ses limites et atteindre des objectifs intermédiaires.

To do :

  • 1 à 2h d’entraînement 2 à 3 fois par semaine – selon le niveau que vous souhaitez atteindre.
  • Ne pas oublier de s’étirer
  • Les jours off, allumez l’application 7 minutes workout.

Adaptez aussi l’alimentation pour favoriser une bonne forme et la récupération.

#4 Mai et le reste de l’été : Trouver son activité complémentaire

Avec le printemps on augmente encore la cadence. Mais pas question de ne pratiquer que du vélo de façon intensive. Il a été prouvé à plusieurs reprises que pratiquer plusieurs activités permet de mieux progresser, de moins se lasser, et surtout de bénéficier d’un entraînement plus complet pour prévenir les blessures.

Voici quelques idées de sports complémentaires au vélo :

  • Natation
  • Yoga
  • Course à pied

Pas le temps de vous entraîner ?

Été comme hiver, le vélotaf est le meilleur moyen de se maintenir ou se remettre en forme avec un kilométrage quotidien.

To do :

  • On maintient les conditions d’entraînement du mois dernier tout en atteignant à chaque fois de nouveaux records. Ce jusqu’à notre objectif final.
  • Et on ajoute au moins une séance de sport qui n’est pas du vélo

#5 Hiver : On ne s’arrête plus

Fini la pause hivernale. Il y a bien trop de façon de profiter activement de l’hiver ou de s’entraîner au chaud. Alors d’ici la fin de l’été mettez au point un programme d’entraînement pour l’hiver.

Voici quelques-unes de nos suggestions :

  • vélo stationnaire
  • ski de fond
  • course à pied (sur tapis ou dans les parcs avec les crampons)
  • cross-fit
  • natation

L’objectif de cet entraînement continu n’est pas de vous dépasser, mais d’entretenir votre cardio et vos muscles pour une reprise plus facile. Allez-y à votre rythme.

To do : au moins 1h d’activité d’endurance 1 à 2 fois par semaine

Alors, prêt pour le printemps ?

Avez-vous une routine de remise en forme pour se dérouiller de l’hiver ? Ou pensez-vous tester celle-ci ? N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience et aider d’autres cyclistes à se relancer aux beaux jours.

Articles qui pourraient vous intéresser

La Cyclonomade

La Cyclonomade

Parce que son vélo est son meilleur ami et son allié de voyage, Laura la Cyclonomade a pédalé plus de 34 000 km à travers le globe pour aller à la rencontre des autres.

Et quand elle n’est pas en voyage, elle pédale dans les rues de Montréal, randonne dans les Appalaches, ou court au parc Jarry. Parce que, de toute façon, la vie vaut bien d’être active!