Comment manger sainement au Québec ?

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Je ne sais pas si vous avez fait le mois sans alcool. Pour ma part, je viens de réaliser le « défi » pour une troisième année consécutive. Je mets le mot défi entre crochets, puisqu’on ne devrait pas trouver ça difficile, malheureusement l’alcool et autres mauvais habitudes pavent souvent notre quotidien. Mon titre de chroniqueur épicurien me place souvent dans la position de celui qui pousse vers la luxure, mais pour cette fois, je vais coiffer le chapeau du nutritionniste équilibré et vous suggérer quelques adresses un peu partout au Québec où l’on peut manger santé ! Toutefois, gardez en tête que cuisiner à la maison reste le moyen le plus efficace pour gérer son apport en sel, en sucre, en lipide et en protéine !

#1 Montréal et les Poke bowl

Poissons, légumineuses et assaisonnements pas trop salés décrivent bien la liste d’ingrédients que constitue le fameux Poke bowl. À première vue, ce plat hawaïen d’inspiration japonaise nous fait penser à une « diète poutine », mais servi avec une généreuse portion de saumon, ce repas peut vite devenir votre meilleur ami après un entraînement musculaire ! Deux adresses : Le Poké Bar sur Crescent et le Kamehameha Snack-Bar sur Ste-Catherine. Psst! Le Kamehameha offre aussi de la bière de microbrasserie !

#2 Québec et ses choix

Il est toujours bon de souligner que santé est synonyme de portion. En théorie rien n’est mauvais, c’est l’abus qui l’est. À Québec, c’est d’ailleurs de l’excès qu’il faut se protéger, puisque la Capitale-Nationale regorge d’excellentes tables ! Installé dans le Vieux-Québec, le Masaru sushi vous sert des sushis sans que vous ayez à les choisir. En effet, vous vous présentez, vous choisissez le nombre de pièces et le chef vous les prépare selon son inspiration. Il est recommandé de manger un peu plus à Québec, il y a beaucoup de pentes et vous aurez besoin d’énergie.

#3 Tous à l’est !

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie sont deux vrais paradis sur terre pour leur paysage, mais également pour leur cuisine. Tout est local, il est bon de parcourir des kilomètres sans croiser un McDonald, ça redonne espoir ! Je n’ai pas de restaurants spécifiques à proposer. La magie de ses régions, c’est que partout où vous vous arrêtez, vous pouvez aisément trouver une cantine locale qui utilise des produits locaux. Je conseille vivement les fruits de mer en saison.

Ne vous faites pas embobiner par le marketing, santé ne rime pas nécessairement avec les mots végétariens et véganes. La diversité et la fraîcheur des aliments jouent beaucoup sur les valeurs nutritives. Une chaîne végane qui ajoute un maximum de sucre et de sel pour pallier à la qualité médiocre de ses ingrédients n’offre pas une solution santé.  

Articles qui pourraient vous intéresser

Maxime Hébert-Lévesque

Maxime Hébert-Lévesque

Passionné par l’industrie brassicole et brasseur amateur depuis plusieurs années, Maxime détient un baccalauréat en communication de l’UQAM et complète présentement un certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Outre la bière, il s’intéresse à l’informatique, l’actualité, les sciences et le sport. Entre une Berliner Weisse et une IPA, il adore lire et apprendre sur tout!