Les tendances à découvrir pour cet été

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les derniers mois ont été catastrophiques côté climat. Le froid, la pluie et le vent ont contribué à nous faire détester le printemps 2019. Vivement juillet qui arrive, si nous risquons de recevoir encore quelques millimètres de pluie, au moins la température promet d’être au-dessus des 10 degrés Celsius. Les engelures aux mains disparues, il est temps de se préoccuper des vraies choses, la bière ! Voici donc une liste de produits agréable à boire lorsqu’il fait bon.

#1 La tendance

Il faut venir d’une autre planète ou n’être pas au courant des dernières tendances brassicoles pour ne pas s’apercevoir que nos tablettes sont envahies de bière sûre aux framboises. C’est le gros succès du moment et le paradoxe dans tout ça, la saison de la framboise est de mi-juillet à septembre. Dans une vision pour harmonieuse avec la nature, le mois de juin aurait dû donner naissance à des bières de champignons, de bette à carde et d’asperge. Moins sexy un peu… Trêve de plaisanterie, les sures aux framboises sont excellentes et rafraîchissantes.

 

#2 Le lait frappé

La IPA a tellement subi de mutation depuis sa montée en popularité au début des années 2000 qu’elle est maintenant davantage décrite comme un jus plutôt qu’une bière. Le style d’origine britannique a d’abord été ambré, puis blond, puis amer, puis trouble, puis sucré et maintenant tout à la fois. Il sévit sur nos tablettes un style bien particulier : la MilkShake IPA. Personnellement, je ne suis pas un amateur, mais je vous la présente puisque par sa douceur, son sucre résiduel et ses arômes tropicaux, elle rejoint plusieurs consommateurs. Le nom provient de l’ajout de lactose dans la recette. Ce sucre qu’on retrouve originairement dans le lait, et par conséquent dans les milkshakes, a la particularité de n’être pas métabolisé par les levures. Il apporte donc une rondeur qui a pour effet de réduire de façon notable l’amertume de la bière. C’est un produit idéal pour l’initiation des gens qui ne sont pas portés sur ce que font les microbrasseries.

 

#3 Le retour de la Bud

Les Lagers sont brassés depuis des années par les grands groupes comme Molson, InBev et Carlsberg. Les brasseries commerciales les ont adoptés pour plusieurs raisons, mais principalement parce qu’elles se conservent mieux que les Ales et parce qu’elles sont très douces au goût. Les Coors Lights et Budweiser de ce monde ont donc contribué à ternir la réputation des Lagers en propageant une image réductrice de celles-ci. Si bien, que la plupart des amateurs de bières, de la dernière décennie, ont boudé le style en se concentrant uniquement sur les Ales et Lambics, qu’ils trouvaient plus complexes. Qu’à cela ne tienne, la nouvelle vague de microbrasseurs est allumée et passionnée. Le style d’origine allemande refait surface avec une myriade de déclinaisons et de propositions. Il est agréable de redécouvrir un style aussi riche en histoire et en goût.

Bières sûres, bières sauvages, bières fermières, bières outrageusement houblonnées, on prédit dans l’industrie un été de qualité. Le choix ne manque pas sur les tablettes et dans les Broue-Pubs. De plus, une nouvelle tendance se dessine : celle des bières légères en alcool. Une excellente nouvelle, compte tenu de tout ce qu’il y a à essayer.

Articles qui pourraient vous intéresser

Maxime Hébert-Lévesque

Maxime Hébert-Lévesque

Passionné par l’industrie brassicole et brasseur amateur depuis plusieurs années, Maxime détient un baccalauréat en communication de l’UQAM et complète présentement un certificat en journalisme à l’Université de Montréal. Outre la bière, il s’intéresse à l’informatique, l’actualité, les sciences et le sport. Entre une Berliner Weisse et une IPA, il adore lire et apprendre sur tout!